Le Canada doit rejeter l'assaut de la CPI contre Israël

Photo de profil de 60847
CIJA
|21 mai2024

Ottawa, ON - 21 mai 2024 - Hier, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a déposé des demandes de mandats d'arrêt contre de hauts terroristes du Hamas et de hauts fonctionnaires israéliens. 

En réponse, Shimon Koffler Fogel, le PDG du CIJA, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes, a déclaré que: 

« Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) appelle le gouvernement du Canada à s'opposer vigoureusement à, et à prendre ses distances par rapport à, la demande du procureur de la CPI de lancer des mandats d'arrêt contre des dirigeants israéliens accusés de crimes de guerre en relation avec la guerre d'autodéfense qu'Israël mène actuellement contre le Hamas à Gaza. 

« La décision du procureur de la CPI est moralement scandaleuse, juridiquement erronée, factuellement absurde et dangereuse pour la cause de la justice et de la paix dans les affaires internationales. 

« Elle est moralement scandaleuse parce qu'en cherchant à inculper à la fois des dirigeants israéliens et des dirigeants du Hamas, la Cour établit une équivalence morale obscène entre le défenseur et l'attaquant, entre les dirigeants israéliens qui cherchent à repousser un ennemi juré et les dirigeants du Hamas qui ont poursuivi une mission génocidaire explicite et impénitente contre l'État juif. Cela revient à inculper Churchill et Hitler pour leur rôle dans la Seconde Guerre mondiale et à mettre sur un pied d'égalité leurs responsabilités dans les pertes civiles de cette guerre.

« Il est également scandaleux et amèrement ironique qu'un tribunal, créé en réponse à l'holocauste nazi contre les Juifs d'Europe pour s'opposer aux sombres dictatures, fasse pour la première fois une incursion violente contre les dirigeants en exercice d'une démocratie libérale, et plus précisément contre l'État-nation du peuple juif. 

« La requête est également absurde sur le plan juridique dans la mesure où la Cour cherche à s'imposer grossièrement là où elle n'est pas compétente. Israël possède l'un des systèmes de contrôle judiciaire et d'auto-enquête les plus rigoureux au monde, ce qui rend l'examen des actions d'Israël par la Cour internationale invalide en vertu des propres règles de la Cour.  

« Au vu des faits, cette accusation est tout simplement fausse. Aucun pays dans l'histoire des guerres enregistrées (et certainement une guerre imposée à un pays par un agresseur génocidaire) n'a fait plus d'efforts qu'Israël pour protéger la population ennemie et lui fournir de l'eau, de la nourriture et d'autres provisions, tout en s'efforçant d'atteindre ses objectifs de guerre légitimes.  

« Les souffrances des Palestiniens sont réelles et personne ne devrait ignorer le tribut que le conflit a fait payer à la population civile. Mais la responsabilité en incombe en grande partie au Hamas, qui s'est délibérément implanté dans et sous les quartiers civils, les écoles, les centres religieux et les installations médicales - une horrible réalité que tous les observateurs impartiaux du monde entier ont reconnu. Dans ce contexte, les accusations portées contre Israël concernant des tactiques délibérées de « famine » à l'encontre des Palestiniens de Gaza ne sont pas seulement répréhensibles et odieuses, elles sont aussi en contradiction avec la réalité. 

« Le Canada attache à juste titre de l'importance aux institutions internationales. Il est donc particulièrement important que le gouvernement canadien reconnaisse et réagisse à cette évolution dangereuse, qui menace gravement la cause de la justice et de la paix dans les affaires internationales. La Cour agit effectivement pour usurper la capacité de toutes les démocraties occidentales à mener des guerres d'autodéfense. Cette criminalisation de la guerre légitime et nécessaire pourrait, à l'avenir, venir hanter des pays comme le Canada, en leur refusant le droit de défendre le monde contre la barbarie et la tyrannie. 

« L'action du tribunal doit être démasquée par le Canada pour ce qu'elle est : un acte de violence manifestement politique à l'encontre des dirigeants d'une démocratie sœur qui lutte vaillamment pour survivre à un raz-de-marée d'assauts islamistes radicaux. Le Canada doit faire savoir clairement qu'il considère la tentative d'inculpation et d'arrestation des dirigeants israéliens à la fois comme imprudente et invalide, une démarche que le Canada n'approuve pas et n'appliquera pas. » 

-30-

À propos du Centre consultatif des relations juives et israéliennes

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l'agence de représentation de Fédérations juives du Canada -UIA, représentant Fédérations juives à travers le Canada. Le CIJA est une organisation nationale non partisane à but non lucratif dont la mission est de préserver et de protéger la vie juive au Canada par la défense des intérêts de la communauté juive organisée du Canada et de promouvoir les intérêts de la politique publique du Canada.

Restez au courant !

Obtenez toutes les dernières informations grâce à notre bulletin d'information, "This Week in Canadian Jewish Advocacy".

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l'agence de représentation de Fédérations juives du Canada -UIA, représentant Fédérations juives à travers le Canada. En cliquant sur "S'inscrire", vous acceptez de recevoir des mises à jour périodiques du CIJA. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l'agence de représentation de Fédérations juives du Canada - UIA, représentant les fédérations juives à travers le Canada. En cliquant sur  «  S'inscrire , »  vous acceptez de recevoir des mises à jour périodiques de CIJA. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.
test
Photo de profil de 60847
À propos du CIJA
Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes est l'agence de représentation de Fédérations juives du Canada -UIA, représentant Fédérations juives tout le Canada.